Créer un site internet

Les signes de la maladie...

c'est quoi?

images-jpg2.jpg

Le diagnostic s'établit à partir des signes cliniques, des radiographiques et ou de la scintigraphie que vous prescrit votre médecin ou votre chirurgien .

Sur la radio et selon le degré d'atteinte il apparaît un amincissement puis un aspect moucheté de l'os.L'examen doit toujours être comparatif avec le côté sain car les signes radiologiques sont retardés par rapport aux signes cliniques de quelques semaines, et seul un examen comparatif et d'excellente qualité permet de les reconnaîtres précocement.

SCINTIGRAPHIE OSSEUSE:C'est un examen capital car, au contraire de la radiographie, les images sont marquées et très évocatrices du diagnostic. Il s'agit d'une hyperfixation très importante, osseuses du segment des ou du  membre atteint, objectivant bien le caractère régional de la maladie.

la scinti consiste à injecter dans une veine un produit qui a une radioactivité faible et de courte durée. Cela permet de dépister les zones osseuses dont le métabolisme  est modifié,  il ne provoque aucune sensation particulière.

L’algoneurodystrophie ou algodystrophie est un syndrome douloureux caractérisé par un ensemble de symptômes,touchant des articulations après un traumatisme ou une intervention chirurgicale même minime.

L'algodystrophie résulte d'une perturbation vasomotrice elle-même liée à un dérèglement du système nerveux végétatif sympathique.

Ce syndrome pourrait être dû à des causes neurologiques notamment des lésions des petits nerfs périphériques pendant l'intervention.

Pour faire simple AU NIVEAU DES DOULEURS imaginez vous une grosse très grosse inflammation.

Le membre devient chaud puis très froid qu'on appelle " phase chaude ou phase froide "

Les localisations sont  le poignet et la main, l'épaule, le pied et la cheville, le genou, le coude, la hanche…
Le début est le plus souvent insidieux. Les douleurs sont souvent mélangées avec celles du traumatisme déclenchant, lorsqu'il existe.

Le patient se plaint de douleurs d'intensité variable, comparées à une brûlure, de type mécanique, calmées par la mise au repos ( Mais pas toujours) du membre et réveillées par les émotions, le bruit, le mouvement.
La douleur est massive et n'a pas de topographie précise. Une impotence fonctionnelle (difficultés dans les mouvements) et une amyotrophie (fonte musculaire) ne tardent pas à survenir.

Les articulations sont en-raidies par un œdème , en phase chaude la peau est rouge, chaude et le membre est boudiné. Puis les douleurs s'atténuent, l’œdème disparaît, la peau devient froide et cyanosée. Des troubles de la peau peuvent survenir.

La maladie peut guérir lentement ou laisser s'installer des séquelles parfois invalidantes (rétractions des tendons, limitation des mouvements, douleurs, membre froid).

?

voir le chapitre 3 

images-jpg2.jpg

8 votes. Moyenne 2.50 sur 5.

Commentaires (7)

1. Amy 2016-04-25

Pour ma part j'ai fait un entorse le 8 décembre... mais encore des douleurs important en cas de mouvement ou de certaine position.
J'ai donc passé une IRM près de 4 mois plus tard et les resultats sont une cheville droite normal. je le pieds complétement gelée.
Mon médecin m'as conseillé une scintagraphie, mais est-ce vraiment nécéssaire ? y auras-t'-il une différence entre l'IRM et la scinti ?
merci de vos reponse

algoneurodystrophiecestquoi

algoneurodystrophiecestquoi Le 2016-04-27

Bonjour Annie, Oui il vaux mieux faire une scintigraphie cela sera plus sûr pour le diagnostique plus parlant ! Bon courage.

2. Jo D 2015-04-19

Bonjour à tous et à toutes,
mon médecin anti-douleur m'a décelé une algodystrophie de la main pourtant sur les examens médicaux que j'ai passé (irm, scinti, radio) il n'y a rien du tout .... J'ai des douleurs à se cogner la tête aux murs, je ne peux plus utiliser ma main, rétractation de mes doigts, main qui tremble,et claquement du poignet à l'extension par contre je ne peux le fléchir... On m'a prescrit du symbalta ou lyricat mais je ne les supporte pas du coup je suis au topalgique 200 mg et j'ai fait des injections de calcitonines.

3. lesallies 2012-03-03

2 medecins ont examiné le même IRM de ma cheville gauche. Un a conclu immédiatement à une algo, je l'ai consulté pendant la phase chaude...j'avais un pied magnifiquement rouge-violacé et enflammé. L'autre a émis des doute: pas assez de lésions osseuses selon lui, et pied en phase froide, d'apparence normale. Pourtant jour après jour, j'alterne parfois quotidiennement entre les phases chaudes et froides. Plus souvent sur les chaudes, sans doute parce que la lésion date d'il y a 5 mois.
Il faudrait peut être dire, même si ce n'est pas agréable, que les medecins sont souvent très maladroits avec cette maladie, parfois ils n'en connaissent même pas le nom. C'est d'autant plus dur pour eux que chaque algo est particulière et ne ressemble à aucune autre. Cela provoque beaucoup de difficultés et de frustrations pour les patients, qui se sentent incompris, pas pris au sérieux, ou ballotés sans cesse d'examen en examen...

4. cheopsa 2012-03-02

moi diagnostiquée sur radios comparatives au bout de huit mois , puis déminéralisation sur scinthigraphie et un an après re-scinthigraphie avec encore une importante déminéralisation ....j'ai commencé en phase froide ,je n'ai eu de phase chaude qu'après une injection d'anesthésian dans la gaine de mes tendons ,j'ai une amiotrophie musculaire avec des nodules et rétraction des tendons ....plus différents soucis ...

5. lilou 2012-02-29

Pour moi, on ne voyait rien à la radio et les signes clinique n'étaient pas visible (pied normal et mobile) mais douleurs +++ c'est une scinti qui a posé le diagnostic en décembre. Une radio en février montrait une déminéralisation. Depuis deuxième opération du 5 janvier (rejet de matériels) j'ai le pied légèrement gonflé, rouge ou violet (parfois normal), très sensible et douloureux, mobilité réduite et atrophie musculaire de la jambe.

6. soizic r 2012-02-25

le diagnostic manque à ton site. Par exemple tu epux faire une page ou tu explique que pour certains une siomple radio suffit dans certaisn cas, l'irm est aussi suffisnat. Mais la pluspart du temps, c'est une scintigraphie osseuse qui fait poser le diagnostique, là tu peux explqiuer le déroulement de la scinti, et coomment le diagnostique est posé par raport à ça. Tu peux aussi préciser qeu dans certains cas, rien n'est vu à la radio ou irm, mais tout sze voit à la scinti ou vise versa. Voilà j'espère que je t'aurai aidée. Bon courage.

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 2015-11-21

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×